Dans sa biographie très informée, le journaliste Gallagher Fenwick retrace le parcours improbable du président de l’Ukraine. On sait peu de choses sur le judaïsme de ce « Charlie Chaplin devenu Churchill ». Éléments de réponse avec l’auteur.Actualité Juive : Zelensky était plutôt décrié avant la guerre dans son pays mais la guerre lui a offert l’opportunité « dou-loureuse » de renverser l’opinion…Gallagher Fenwick : C'est en effet la guerre qui lui a permis d'accomplir ce dont tous les dirigeants rêvent : recueillir le consentement de la qua-si-totalité de ses concitoyens. C'est une situation très ironique car la principale promesse de campagne du candidat était de mettre fin au conflit avec la Russie. L’échec est cuisant sur ce front. Mais, le courage de Zelensky a pris tout le monde de court. Qui pouvait imaginer ce « clown populiste » regarder ainsi la mort dans les yeux ? Par là mais aussi par sa maîtrise de l'art oratoire, il est devenu l'un des piliers de la résistance ukrainienne, aux côtés du peuple et de l'armée.A-J. :Au cours d’un chapitre intitulé « Le Juif de l’Autre », vous évoquez le judaïsme de Volodymyr Zelensky. Pourquoi ce titre ?G. F. : Au début de mes lectures, j'avais le sentiment que le président Zelensky cherchait à cacher cett ...

Vous devez être connecté(e)(s) pour accéder au contenu du journal

Je me connecte

Petites annonces

Votre annonce ici ? Ajouter mon annonce

Publicités

Bouton retour en haut de la page