Dans tous les bons spectacles de music-hall, la femme coupée en morceaux réapparaît intacte à la fin du numéro. Est-ce le cas aujourd’hui pour la gauche ? Jean-Luc Mélenchon est-il le prestidigitateur qui, après avoir manié la scie de la division, accomplit le miracle de l’union ? Il apparaît plu-tôt, une fois de plus, comme le charlatan qui veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes et le chef de La France insoumise pour un Premier ministre.Derrière un affreux acronyme aux airs de maladie de peau, la Nupes, il y a de l’habileté dans cette Nouvelle union populaire, écologique et sociale. Aller en ordre dispersé aux élections législatives, c’était la garantie pour les formations de gauche de disparaître de la carte parlementaire. Communistes, socialistes, écologistes et insoumis se seraient entretués. En se répartissant les circonscriptions comme maquignons en foire, les a ...

Vous devez être connecté(e)(s) pour accéder au contenu du journal

Je me connecte

Petites annonces

Votre annonce ici ? Ajouter mon annonce

Publicités

Bouton retour en haut de la page