«Président courage »... La formule, de Bernard-Henri Lévy, désigne celui - Volodymyr Zelensky - grâce auquel 44 millions d’Ukrainiens ne se sont pas effondrés et découragés depuis février, redoublant d’énergie vitale dans leur résistance à l’impérialisme sanguinaire du poutinisme : un régime autoritaire, cuirassé dans son mépris du droit et des humains.À chaque époque, il est des tests de vérité : pour beaucoup d’intellectuels et de commentateurs, tant en France qu’en Israël ou aux États-Unis, le siège cruel imposé en 1993 par la Grande Serbie milosevicienne à la ville multiethnique de Sarajevo fit époque. Trente ans après, il se pourrait bien que le destin du monde libre se joue identiquement à Marioupol, à Donetsk, à Kharkov ou à Kiev, dont on prévoit désormais qu’elles seront durablement pilonnées et menacées par une guerre voulue ...

Vous devez être connecté(e)(s) pour accéder au contenu du journal

Je me connecte

Petites annonces

Votre annonce ici ? Ajouter mon annonce

Publicités

Bouton retour en haut de la page