Près de 400 touristes français ont subi stress et désagréments lors de son séjour organisé à Pessa'h.Sur les réseaux sociaux de la communauté, l’affaire a très vite connu un certain retentissement. Mais posons d’emblée un constat : l’écrasante majorité des séjours proposés pour Pessa’h cette année se sont normalement déroulés. L’offre était pléthorique en cette saison post-Covid : France, Espagne, Grèce, Maroc, Israël… À Marrakech, où une vingtaine d’organisateurs avaient choisi d’élire domicile, tout ne s’est manifestement pas passé comme prévu dans l'hôtel privatisé par l’organisateur « To Be Club ». Les réactions des vacanciers ne se sont pas fait attendre. « Ce séjour est une horreur. À ce jour, nous risquons d'être jetés de l'hôtel car le responsa ...

Vous devez être connecté(e)(s) pour accéder au contenu du journal

Je me connecte

Petites annonces

Votre annonce ici ? Ajouter mon annonce

Publicités

Bouton retour en haut de la page