Ariel Amar et Yonathan Arfi sont candidats à la présidence du CRIF dont l’élection aura lieu au mois de juin. Un scrutin qui intervient dans une France marquée par les tensions, comme le rappelle le président de l’institution, Francis Kalifat.Après avoir mené deux mandats consécutifs à la tête du CRIF, Francis Kalifat s'apprête à laisser la place à son successeur. L'appel à candidatures étant désormais clos, on sait que deux candidats se disputeront la fonction communautaire suprême. À savoir, Ariel Amar et Yonathan Arfi. Tous deux membres du bureau exécutif du CRIF, le second est également vice-président de l'institution. Dimanche 26 juin prochain, ce sont donc les quelque trois cents membres de l'Assemblée générale du CRIF (issus de toutes les associations membres) qui éliront le prochain président du Conseil représentatif des institutions juives de France.« Traditionnellement, le président du CRIF ne prend pas parti dans l’élection de son successeur, je me tiendrai donc à cette tradition », précise, d'emblée, le président sortant.Un président sortant qui, en fin de mandat, aura dû faire face à une élec ...

Vous devez être connecté(e)(s) pour accéder au contenu du journal

Je me connecte

Petites annonces

Votre annonce ici ? Ajouter mon annonce

Publicités

Bouton retour en haut de la page