S’affrontent déjà les partisans de la rigueur dans les finances publiques, afin de redresser les comptes d’un pays surendetté, et les adeptes de la dépense pour soutenir l’économie et le social. Les premiers affirment que la droite se trahit si elle n’est pas ………..

Vous devez être connecté(e)(s) pour accéder au contenu du journal

Je me connecte

Petites annonces

Votre annonce ici ? Ajouter mon annonce

Publicités

Bouton retour en haut de la page